Après l’action

Nous nous préparons tou·te·s à nous mettre en route pour les journées d’action en Rhénanie et avons bien sûr en tête la période du 24 au 28 août 2017. Pourtant nous ne devrions pas oublier qu’après toute action, quel que soit le rôle que l’on a joué, il faut du temps de réflexion. C’est valable aussi pour Ende Gelände : quand les émotions bouillonnent, que l’adrénaline circule dans nos veines et qu’après tout cela nous aimerions simplement nous reposer et rattraper le sommeil en retard, que le quotidien nous rattrape, que nous écrivons des articles pour nos blogs et que nous menons des débats sur l’influence (politique) de l’action, la question de notre propre bien-être ne doit pas être oublié.

De bons débriefings de l’action sont une partie importante du processus ! Ils assurent que nous sommes bien attentif·ves les un·e·s aux autres et à nous-même. Nous devons montrer notre solidarité à l’extérieur de la mine aussi ! Que tu te considères comme un activiste chevronné ou que tu aies vécu ta première action de désobéissance civile cet été, que tu sois resté·e longtemps sur un blocage ou que tu aies soutenu tout ça en arrière-plan – un débriefing est important pour toute personne impliquée. Le moment où ça aura lieu sera différent pour chaque groupe. Ça peut être par exemple, après votre retour à la maison, dans le cadre d’une rencontre de ton groupe affinitaire où vous partagez autour de vos expériences pendant l’action, dans un cadre protégé. Pour certain·e·s les échanges commencent déjà sur le trajet du retour dans le bus. Mais il est important que vous ayez déjà fixé un rendez-vous pour ça en amont !

Lors d’un tel débriefing, il ne s’agit pas de frimer avec ses propres expériences mais bien de digérer les choses passées. C’est avant tout un espace-temps pour parler de vos émotions. Comment t’es-tu senti·e et comment était ton expérience ? Est-ce que tu t’es senti·e renforcé·e, dépassé·e, ou plutôt vulnérable ? A quel moment exactement t’es-tu senti·e comme ça – avant l’action, dans la mine, dans la nasse ou au moment culminant de l’action ? Et pourquoi c’était le cas ? Est-ce que c’était en lien avec ton groupe affinitaire, avec la préparation à l’action ou juste une suite de coïncidences ? Comment a fonctionné la communication au sein de ton groupe affinitaire et avec ton binôme pendant l’action ? Et qu’est-ce que toi et ton groupe affinitaire pouvez en apprendre ?

L’objectif est aussi d’atteindre une vision collective des choses. Plein de personnes différentes auront vécu plein de parties différentes de l’action. Il est important d’assembler ces différents aspects en un ensemble. Les personnes vont arriver à différents moments sur le camp et ne disposent que d’informations limitées sur le déroulement de l’action. Collectez et partagez ce que vous savez pour que tout le monde puisse se faire une idée globale.

Il est tout aussi important d’évaluer la préparation de l’action et d’en analyser les impacts politiques. Ça peut parfois aussi aider à accepter des bleus et les douleurs dues à l’emploi du spray au poivre. Cette analyse peut initier des processus d’apprentissage, peut contribuer à reconsidérer des tactiques et des aspects particuliers du processus et potentiellement à les retravailler. Quelques propositions de thèmes qui peuvent faire partie du débriefing :

  • préparation pour l’action et formation sur le camp
  • communication en amont du camp et sur le camp, avec le grand groupe / le groupe affinitaire / le/la binôme
  • l’influence de l’action sur la construction du mouvement
  • le message et les impacts politiques
  • la réception dans la presse et les médias

Il peut être très utile de se mettre d’accord sur un moment et un lieu pour le débriefing AVANT l’arrivée à l’action, et de partager ces infos avec toutes les personnes concernées – les personnes que tu as mobilisées, ou les personnes avec qui tu as voyagé en car. Merci de signaler aux autres personnes que ça peut être utile de discuter de l’action et de ses propres expériences émotionnelles. Encourage d’autres personnes à participer à de telles discussions.

S’il y a des choses que vous voulez partager avec nous, ou si vous voulez faire des retours/feedback à Ende Gelände, n’hésitez pas à vous adresser à info@ende-gelaende.org (clé PGP).