Ende
Gelände
2018

stop au charbon. protéger le climat!

Consensus d’action – Ende Gelände 2018

(mise à jour de mai 2018)

Le consensus d’action est un cadre obligatoire pour cette action Ende Gelände. Pendant plusieurs mois, des groupes, des individu-e-s et des groupes de travail se sont réunis en séances plénières pour élaborer au cours d’un processus collectif le consensus d’action 2018. Les décisions ont été adoptées par consensus.

C’est pourquoi ce consensus d’action qui lie les acteurs et actrices de Ende Gelände 2018 est aussi important.

Ce consensus d’action est la condition préalable qui garantit à toutes les participantes et à tous les participants un fonctionnement transparent et prévisible de Ende Gelände 2018. Il postule que, dans une action qui réunit un grand nombre de personnes d’horizons différents, nous nous respectons et soutenons les un-e-s les autres. En tant que Ende Gelände, nous disons clairement ce que nous faisons et nous ferons ce que nous disons. Nous invitons chaleureusement toutes les personnes qui adhèrent au consensus d’action 2018 à se joindre aux actions Ende Gelände 2018.

Du 25 au 29 octobre 2018 nous allons, dans des actions de désobéissance civile de masse, nous opposer à la destruction de la forêt de Hambach et nous sèmerons un beau chaos dans le fonctionnement si bien huilé du domaine d’exploitation du charbon de Rhénanie. Notre message est clair : il faut maintenant stopper l’exploitation du lignite et la combustion du charbon, responsables en grande partie du réchauffement climatique et de ses conséquences désastreuses. Face à l’urgence de la situation – les pouvoirs en place continuent à miser sur les énergies fossiles destructrices – nous estimons qu’il est nécessaire et légitime d’aller au-delà des formes de protestation habituelles et de passer à la phase de la désobéissance civile. Pour un nombre croissant de personnes, la forêt de Hambach devient le symbole vivant de la lutte contre la politique des pouvoirs en place.

Notre forme d’action est un blocage de masse annoncé publiquement auquel il est possible de se joindre de manières variées et qui s’inspire du succès des blocages des années précédentes (2015 à 2017). Tout le monde doit pouvoir participer quel que soit son degré d’expérience, débutant-e ou chevronné-e. Nous allons bloquer les infrastructures techniques comme par exemple les rails, les accès ou les excavatrices afin de priver les centrales électriques de l’alimentation en charbon. Nous allons illustrer de façon manifeste notre opposition à la destruction de la forêt de Hambach.

Pour rendre le blocage plus confortable nous emporterons des sacs de paille par exemple, et nous apprécions toute initiative qui permet de prolonger le blocage, comme par exemple hamacs et systèmes de verrouillage.

Nous nous comporterons de façon calme et réfléchie, sans agressivité, nous ne mettrons personne en danger. Nous bloquerons et occuperons avec nos corps. Nous ne détruirons ni n’endommageons aucune infrastructure. Nous surmonterons les obstacles matériels, traverserons ou contournerons les barrages policiers et les cordons des personnels de sécurité. Nous ne répondrons à aucune provocation. Notre action renverra une image de diversité, de créativité et d’ouverture d’esprit. Notre action n’est pas dirigée contre les salarié-e-s de RWE, ni contre les entreprises engagées par RWE, ni contre la police. Notre priorité absolue est la sécurité des activistes, des salarié-e-s de RWE et de toutes les parties prenantes. Nous sommes bien préparé-e-s pour accéder en toute sécurité à nos lieux d’action.

Nous appartenons à des mouvements sociaux divers et nous venons d’horizons politiques variés. Ensemble nous prenons la responsabilité collective du bon déroulement de cette action. Nous tenons à créer les conditions d’une action où tout est transparent pour chacun, chacune, où le respect mutuel règne et où l’un-e soutien l’autre. Nous nous préparons à l’action en participant aux ateliers formation de préparation à l’action.

Nous sommes solidaires avec celles et ceux qui résistent à la destruction du climat et à ses conséquences sociales et écologiques, destructions causées par l’exploitation des énergies fossiles et la combustion du charbon dans les centrales thermiques. Nous nous opposons fermement à toute tentative de récupération de la lutte contre l’exploitation du charbon à des fins nationalistes ou réactionnaires.