Ende
Gelände
2020


stop au charbon. protéger le climat!

Paramedics – Lusace 2019

Chers Activistes,

Au cours des dernières années Ende Gelände a été gracieusement soutenue par des paramedics compétents, dont le but est d’accompagner les activistes aux manifestations et aux actions, et, si nécessaire, leur faire les premiers secours.

Les paramedics ont toujours été solidaires du contenu et de la mission des manifestations et se voient eux-mêmes comme en faisant partie. De manière générale, ils en sont les soutiens « passifs » et ne sont pas des fournisseurs de services ou les parties prenantes d’organisations gouvernementales.

Ils se voient eux-mêmes comme faisant partie des structures anti-répressives et ne prendront jamais d’informations personnelles ni ne témoigneront contre quelqu’un. La protection contre la répression suivant les actions est en particulier une de nos plus hautes priorités. Les paramedics ne vont donc ni collecter, ni distribuer, ni transmettre des informations qui pourraient avoir pour conséquence l’identification de quelqu’un ou de ses actions.

Des exceptions sont possibles, spécifiquement quand il s’agit de porter plainte au pénal contre des officiers de police. Par exemple : en novembre 2017, lors d’une action, un officier de police a poussé un activiste devant un cheval. Pour faire prendre conscience au public et créer un débat autour de l’incident, il était important d’avoir des témoins oculaires qui rapportent ce qui s’était passé – c’est dans ce contexte que l’équipe de paramedics a été appelée à livrer un témoignage. Il est important que l’initiative d’entrer dans le débat public et d’attaquer l’officier en justice vienne de la personne touchée, et si ce n’est pas le cas, aucun paramedic ne témoignera ou ne rapportera quoique ce soit. Un tel cas, en particulier s’agissant de porter plainte contre un officier de police, devrait toujours être réfléchi et discuté avec des gens expérimentés (l’équipe d’aide légale est là pour cela !)

Cette année encore une fois, il y aura des structures médicales autonomes qui seront en état d’aider avec la plupart des blessures et maladies qui peuvent survenir. Les cas qui excèdent les capacités de l’équipe de encore une fois seront transférés aux docteurs locaux ou aux hôpitaux.

Les paramedics visent à procurer le meilleur soin possible et les patients ont droit de jouir d’un traitement sans biais, indépendant, par exemple, du genre et/ou de l’ethnicité.

Les services d’ambulance ne seront appelés qu’en cas d’urgence aiguë et, si possible, avec le consentement de la personne affectée. Il s’agit d’une tentative d’être aussi indépendant que possible des structures (étatiques) établies, qui travaillent en règle générale avec les institutions répressives. Malheureusement, nous ne pouvons pas garantir un traitement discret par les services d’ambulance, les hôpitaux et docteurs locaux. Les polices d’assurance requièrent que vous donniez votre nom complet à ces institutions médicales. Cependant, la santé et le bien-être de tous est notre première priorité !

De manière regrettable, nos paramedics ne peuvent pas être partout à la fois. C’est pourquoi, veuillez appeler le numéro « officiel » d’urgence, le 112, en cas d’urgences aiguës (par ex inconscience ou difficultés respiratoires) !

Nous recommandons, pour avoir la plus grande indépendance possible, que les activistes restent tout le temps en groupe et prennent part à des ateliers de premier secours, avec au moins 2 personnes de chaque groupe affinitaire. Nous nous efforcerons de tenir un atelier avant l’action, mais vous pouvez déjà vous préparer vous-même chez vous. De plus, nous demandons aux activistes d’apporter leurs kits de premier secours et (si nécessaire) leurs propres médicaments. Le contenu du kit de premier secours moyen (sans les ciseaux !) couvre un large éventail de moyens. De manière additionnelle, vous devriez apporter assez de nourriture, de snacks et de bouteilles d’eau réutilisables pour les manifestations et actions. Vous devriez aussi être prêt à nettoyer vos yeux ou ceux de quelqu’un d’autre de la poussière et du gaz au poivre. Considérez toujours votre propre condition et vos propres capacités physiques et mentales, au moment de décider à quelle action particulière vous allez prendre part. Rappelez-vous, la sécurité de tous est importante. Veuillez au moins informer votre groupe ou une personne de votre groupe de vos points de santé particuliers – cela peut sauver des vies en cas d’urgence.

Juste quelques mots sur les structures de paramedics lors des actions – pas seulement pour Ende Gelände:

La plupart d’entre nous, mais pas tout le monde, portera un uniforme de medic de manière à ce que tout le monde puisse nous identifier, s’ils ont besoin de soin. Malheureusement, il n’est pas toujours possible de faire la différence entre les paramedics de notre structure (qui agissent de la manière décrite dans le « Sani-Konsens », notre document de consensus) et les paramedics de la police, ou bien des individus qui font ça tout seuls.

Puisque certains paramedics représentent une menace, nous voulons nous assurer que vous savez que nous ne vous demanderons jamais vos informations personnelles (vrai nom légal, etc.) ni comment vous avez reçu votre blessure. Nous ne nous occupons que de vous apporter une aide médicale. Pour vous protéger vous, les structures, et nous aussi, ne partagez avec nous rien qui aille au-delà de ce qu’il est nécessaire de savoir médicalement. Mais s’il vous plaît restez vrai quand il s’agit de dire comment vous vous êtes blessés, tout en restant vague et général.

Check-list:

  • Faire une session de formation aux premiers secours
  • Apporter son kit de premier secours (sans ciseaux)
  • Briefer son groupe sur ses propres problèmes médicaux importants et qui contacter en cas d’urgence
  • Ne pas hésiter à faire le 112 en cas d’urgences aiguës !