Ende
Gelände
2019


stop au charbon. protéger le climat!

Communiqué de presse du 20.10.2018

pas d’entente concernant le lieu du camp de protestation de Ende-Gelände ++ des milliers sur le chemin vers la Rhénanie au blocages charbon

Kerpen-Buir. L’alliance Ende-Gelände planifie un camp de protestation avec plusieurs milliers de participants dans le district minier à lignite en Rhénanie pour la semaine prochaine. Avec un offre large de formation et de culture l’alliance manifeste pour une sortie immédiate du charbon et la conservation durable de la forêt de Hambach. Au delà, des blocages de l’infrastructure charbon et des cortèges de manifestation sont programmés.

Au sujet du terrain du camp il n’y a tout comme avant pas une entente entre l’alliance et la police. Ende-Gelände avait déclaré des terrains de Rurwiesen a Huchem-Stammeln (Düren), en tant qu’alternative aussi considéré adéquate des terrains à Ellen. Après des longues négociations pendant des semaines, hier la police à tout à coup écarté ces propositions et instruisait que le camp devait avoir lieu au Nord de Jülich à environ 30 km de la forêt de Hambach.

Ende-Gelände considère complètement inapproprié ce terrain éloigné. L’endroit d’une manifestation a une importante signification symbolique selon le jugement “Brokdorf” (anti-nucléaire) du tribunal de constitution. Des protestations contre le charbon climaticide devait donc pouvoir avoir lieu en proximité des activités d’exploitation. “Nous porterons plainte contre l’instruction policière et ferons passer nos droits fondamentaux” selon Karolina Drzewo, porte-parole de Ende-Gelände. Déjà l’interdiction policière contre la manifestation de masse du 06 octobre était annulée par le tribunal administratif de Aix-la-Chapelle.

“Depuis six mois, nous sommes en train de chercher un terrain. Presque tout appartient à RWE et elle applique une pression énorme au paysans, de ne pas mettre à disposition leurs terrains. La police aimerais également mettre obstacle à notre manifestation. Là où la destruction a lieu devait être possible la protestation, même si cela ne plaît pas à RWE” dit Selma Richter de Ende-Gelände.

“Le plus vite possible nous avons besoin une décision afin de pouvoir monter le camp. Car les faits sont évidents: la semaine prochaine des milliers d’humains camperont d’une façon ou l’autre contre le charbon; ceci est définitif” selon Selma Richter.

Contact: presse@ende-gelaende.org

Karolina Drzewo: 0049 152 04560800
Selma Richter: 0049 157 87414171

Ici la version allemande:

Pressemitteilung vom 20.10.2018