A Apporter

Pour l’action :

  • Des chaussures robustes pour le terrain (au mieux des chaussures de rando)
  • Des vieux vêtements solides, que vous pouvez salir (si possible avec des manches longues pour protéger du soleil) et pour vous protéger du froid, au cas où l’action continue pendant la nuit (éventuellement aussi des sous-vêtements longs etc.)
  • Un drap/foulard (ça sert à tout : se protéger du soleil, du froid, des sprays au poivre ou des gaz, comme bandage…)
  • Une combinaison de protection et un masque anti-poussières blancs [le «signe distinctif» Ende Gelände] (si possible, sinon il y en aura quelques-uns sur le camp)
  • Protection contre le soleil et la pluie, parasol ou parapluie (au mieux avec un message politique dessus)
  • De quoi manger (ravitaillement pour les repas, et trucs à grignoter)
  • De l’eau en quantité suffisante (par exemple trois litres) pour boire et pour nettoyer les yeux
  • De la crème solaire
  • Kit de premiers soins pour les petits bobos
  • Une couverture de survie (celles qui ont une face dorée et l’autre argentée) – utile en cas de soleil comme de froid
  • Les médicaments dont vous avez régulièrement besoin en quantité suffisante pour le temps où vous voulez rester à l’action, et un peu plus en cas de séjour au commissariat
  • Des bannières avec vos messages politiques
  • Des décorations (le plus écolo possibles) pour les lieux d’action
  • Livres, jeux de cartes etc. pour les longs blocages
  • Des instruments de musiques robustes (ils pourraient être salis, abimés ou cassés)
  • Des bouteilles d’eau réutilisables (cette année nous n’achèterons pas des milliers de bouteilles mais nous essayons de nous procurer des jerricans – alors prenez des récipients adaptés !)
  • Vos papiers d’identité, si vous voulez vous identifier auprès de la police en cas d’arrestation
  • Au cas où l’action durait plus longtemps et se prolongeait durant la nuit, un sac de couchage ou des couvertures, qui peuvent être salis ou abimés, voire perdus. Sur le camp vous pourrez vous procurer des sacs de paille.
  • Au cas où l’action dure pendant la nuit, lampe de poche ou frontale
  • Des protections / bâches pour vous protéger du froid et de la pluie
  • Un peu d’argent liquide, si vous êtes emmené.e en détention par la police et qu’elle vous laisse quelque part loin du camp ; nous essayons dans ce cas d’organiser des transports, mais deux précautions valent mieux qu’une

Malgré tout, soyez attentif.ve.s à ce que votre sac ne soit pas trop lourd. Il vous faudra pouvoir vous déplacer jusqu’aux lieux d’actions, potentiellement à un rythme un peu soutenu.

Ce que vous devriez laisser à la maison (ou sur le camp) :

  • Tout ce qui peut contenir des informations sur vous et/ou d’autres personnes, et dont vous n’avez pas absolument besoin en action (par exemple agenda, téléphone perso, documents qui donnent des informations médicales,…)
  • Tout ce qui peut être considéré comme une arme (oui, dans le doute aussi votre petit couteau suisse préféré)
  • Réfléchissez si vous voulez porter des bijoux, qui peuvent se révéler gênants en cas de contact avec la police (par exemple lors de l’évacuation d’un blocage)
  • Au cas (peu probable) où la police utilise du gaz lacrymo ou du gaz au poivre, il est mieux de ne pas utiliser de crème grasse ou de maquillage, et de ne pas porter de lentilles de contact

Pour le camp :

  • Sac de couchage
  • Matelas gonflable ou tapis de sol
  • Tente
  • Vêtements chauds (sous-vêtements longs éventuellement pour la nuit)
  • Veuillez apporter un appareil pouvant faire office de radio (smartphone avec fonctionnalité radio, récepteur radio…) et des écouteurs ou un casque audio pour pouvoir écouter l’interprétation lors des assemblées plénières et autres événements multilingues.