Ende
Gelände
2018

stop au charbon. protéger le climat!

Code Rood

Code Rood (prononcié comme „Kohde Rot“) organisera un camp climatique du 24 au 31 août 2018 dans la région de gaz dans les alentours de Groningen. La grande action de masse de désobéissance civile aura lieu le 28 août, le jour de Gronings Ontzet. Cette fois ci il-elle-s se concentra sur l’injustice de l’extraction de gaz à Groningen. Gaz n’est pas un pont pour un futur que nous souhaitons ! Plus d’Infos vont suivre.

DONATIONS

Code Rood aura besoin des donations d’argent avant l’action, pour pouvoir payer les coûts de la mobilisation et de fonctionnement. Ici vous retrouvez l’appel aux dons en anglais.
Le camp et l’action ne seront pas possibles sans le soutien d’un grand nombre de personnes et organisation – aussi le soutien financier. Code Rood veut rester indépendant, autodéterminé et auto-organisé – et cela sera possible seulement grâce à votre soutien solidaire.
L’argent sera dépensé pour l’organisation des conférences d’actions de préparation, pour le montage du camp d’une semaine remplis d’ateliers pour plus que 800 personnes, pour le matériel d’action de blocage et pour le soutien juridique et des structures d’anti-répression.

INFORMATIONS DE FOND ET L’HISTOIRE

Code Rood s’est trouvé après l’action Ende Gelände en 2016 où plusieurs activistes néerlandais-e-s ont participés. Code Rood s’est constitué en étant inspiré par Ende Gelände et a lancé en 2017 une première action dans le port d’Amsterdam avec environ 300 participant-e-s.
Le port de charbon à Amsterdam, l’entrée du charbon du monde entier en Europe, a été paralysé et bloqué en partie. Ainsi il-elle-s ont fait un signe que les Pays-Bas ne doivent plus participer à la consommation des combustibles fossiles.
Le prochain signe sera mis en août 2018. Du 22 août au 1er septembre 2018 aura lieu le premier camp climatique de Code Rood à Groningen.
Groningen est une province dans le nord néerlandais avec une ville universitaire avec le même nom. Ainsi ont peut y trouver le plus grand champ de gaz de toute l’Europe. Ce champ de gaz fût exploité de manière conventionnelle et non-conventionnelle depuis les années 1960 de NAM (une filiale de Shell et Exxon Mobil). L’Allemagne a obtenu 30 % de ses importations de gaz en provenance des Pays-Bas en année 2016.
Dans la province il y a plusieurs fois par semaine des mini-tremblements de terre grâce à l’extraction et la dissolution des sédiments par fracking. Les mini-tremblements de terre ne sont pas toujours aperçus, mais leur continuité d’éruption en durée cause des dommages dans les immeubles dans la zone de tremblements reconnu et encore au-delà.
Les habitant-e-s de Groningen luttent depuis les premier fissures dans leurs maisons pour que NAM prenne la responsabilité de leurs actions et paye au moins les coûts de réparation. Toutefois beaucoup trop d’habitant-e-s rencontrent le refus ainsi de la part de NAM que de l’administration de la région.
Dans l’année 2012 et également en janvier dernier, la ville de Gronigen a été touché par un tremblement de terre de magnitude 3,6. Ce genre de tremblement sont aperçus et grâce au protestations de masse la pression publique sur le gouvernement a augmenté.
Les habitant-e-s de Groningen sont en colère. Il-elle-s ne sont pas compensés, ou si oui seulement partiellement. La charge financière et psychique pèse sur la population. Il-elle-s ne veulent plus que NAM soit dans leur province. NAM gagne des millions par l’exploitation du gaz à Groningen mais la population, qui l’endure depuis des décennies, est laissé seul avec les problèmes. Cette colère a été exprimée en début de l’année dans une manifestation énorme avec environ 12.000 personnes dans la rue de Groningen contre NAM !
Le gouvernement néerlandais réduise le montant de gaz exploité des champs de gaz de Groningen depuis des années. Et maintenant a été annoncé que les exploitations se termineront en 2030, en partie grâce à la pression publique.
Par contre l’accord de terminer les exploitations n’est pas toute à fait obligatoire. Il n’y a pas de système prévu pour changer à l’énergie renouvelable mais le système énergétique néerlandais sera changé sur le gaz importé couteux. Il n’y a pas de règlement pour dédommager les habitant-e-s et il faudra prendre en compte que les tremblements de terre continuerons pas toute de suite après l’arrêt de l’exploitation.
Pendant l’exploitation et pendant le transport du gaz naturel il y a toujours un important montant qui s’échappe dans l’atmosphère. Le composant principal u gaz, Methan, a un fort effet de serre et accélère le changement climatique ! le lutte contre l’extraction et utilisation du gaz de Groningen est nécessaire pour arrêter le hausse des émissions, et également pour mettre un signe. L’utilisation du gaz n’est pas une technologie de transition ! Les projets planifiés par l’Europe pour l’infrastructure de gaz sont seulement un autre moyen pour évitement au profit de l’industrie ! Mettons-nous ensemble un signe contre cela à Groningen ! Pas de gaz à Groningen ni en Europe !
On veut, que l’argent et temps soit bien investit et que les Pays-Bas ainsi que l’Europe s’en tirent sans le gaz de Groningen où toute autres énergies fossiles ! Aussi on demande que les habitant-e-s de Groningen seront conformément compensé-e-s et que la NAM s’excuse envers eux-elles.
Les nouveaux contrats d’exploitations de gaz de Groningen vont être débattu en octobre entre NAM et le gouvernement. Pour maintenir et augmenter la pression publique Code Rood organise le camping climatique à Groningen en août et appelle à une action de désobéissance civile le 28 août (la journée de la libération de Groningen) ! Nous de Ende Gelände sont de partie.
Le camping se déroulera pendant une semaine, avec un programme, garde d’enfant, la nourriture, boisson et espérons beaucoup de personnes de toute l’Europe au delà.
Tout-e-s personnes voulant rejoindre seront les bienvenu-e-s !
Le changement climatique ne connaît pas de frontières et nous non plus.