Ende
Gelände
2019


stop au charbon. protéger le climat!

Consensus d’action 2019

Le consensus d’action est un cadre contraignant pour cette action Ende Gelände. Pendant plusieurs mois, des groupes, des individu·e·s et des groupes de travail se sont réunis en plénières ouvertes pour l‘élaborer et l‘adopter au cours d’un processus collectif. C’est pourquoi il est très important pour nous.

Le consensus d’action est la condition préalable à la transparance et la prévisibilité de l’action Ende Gelände pour toutes les personnes qui participent ; il indique que, même dans une action réunissant un grand nombre de personnes, nous prenons soin les un·e·s des autres et que nous nous soutenons mutuellement. En tant que Ende Gelände, nous disons clairement ce que nous faisons, et nous ferons ce que nous disons. Nous invitons chaleureusement toutes les personnes qui adhèrent à ce consensus d’action à se joindre à l‘action Ende Gelände.

Du 19 au 24 juin 2019, nous allons, grâce à des actions de masse de désobéissance civile, perturber le fonctionnement bien huilé des infrastructures charbonnières du bassin rhénan. Nous entendons ainsi poser une limite à la poursuite de l’extraction et de la combustion du charbon, l’une des principales causes du changement climatique et de ses conséquences désastreuses. Face à l’urgence de la crise climatique, nous estimons qu’il est nécessaire et légitime d’aller au-delà des formes de protestation habituelles et de passer de la simple manifestation à la désobéissance civile.

Notre forme d’action est un blocage de masse annoncé publiquement auquel il est possible de se joindre de diverses manières, et qui s’inspire du succès des blocages Ende Gelände de 2015 à 2018. Tout le monde doit pouvoir participer, quel que soit son degré d’expérience, débutant·e ou chevronné·e : nous allons bloquer des infrastructures techniques, par exemple des rails, des accès ou des excavatrices. Afin de rendre le blocage plus confortable, nous y apporterons des sacs de paille par exemple.

La fin du blocage sera décidée en concertation avec les structures de soutien et la plénière de délégué·e·s. Si par ailleurs de petits groupes veulent maintenir le blocage pendant plus longtemps, avec ou sans outils (par exemple des lock-ons), les structures Ende Gelände et de soutien décideront individuellement si et comment elles peuvent continuer à les soutenir.

Nous nous comporterons de manière calme et réfléchie ; nous ne mettrons personne en danger. Nous bloquerons et occuperons les lieux avec nos corps ; détruire ou endommager des infrastructures n’est pas notre l’objectif. Nous ne nous laisserons pas arrêter par des obstacles matériels. Nous traverserons ou contournerons les barrages policiers et les cordons des personnels de sécurité. Notre action renverra une image de diversité, de créativité et d’ouverture d’esprit. Notre action n’est pas dirigée contre les employé·e·s de RWE, ni contre les entreprises engagées par RWE, ni contre la police. Notre priorité absolue est la sécurité des activistes, des salarié·e·s de RWE et de toutes les parties prenantes. Nous serons bien préparé·e·s pour accéder en toute sécurité à nos lieux d’action.

Nous appartenons à des mouvements sociaux divers et venons d’horizons politiques variés. Ensemble nous prenons la responsabilité collective du bon déroulement de cette action. Nous tenons à créer une situation transparente pour chaque participant·e, où nous prenons soin les un·e·s des autres, et nous soutenons mutuellement. Nous nous préparerons collectivement au blocage par des formations préalables à l’action.

Nous sommes solidaires avec toutes celles et ceux qui résistent à la destruction du climat causée par les centrales à charbon et refusent les conséquences sociales et écologiques de l’exploitation des énergies fossiles. Nous nous opposons fermement à toute tentative de récupération de la lutte contre l’extraction du charbon à des fins nationalistes ou réactionnaires.