Ende
Gelände
2019


stop au charbon. protéger le climat!

En Allemagne, 6000 citoyen.ne.s venu.e.s de toute l’Europe se forment et désobéissent pour le climat

6000 activistes venu.e.s de toute l’Europe se sont réuni.e.s lors d’une semaine de formations et d’actions du 18 au 29 août près des mines de charbon de RWE, à proximité de Cologne. Une centaine de Français.e.s était au rendez-vous.

6000 activistes venu.e.s de toute l’Europe se sont réuni.e.s lors d’une semaine de formations et d’actions du 18 au 29 août près des mines de charbon de RWE, à proximité de Cologne. Une centaine de Français.e.s était au rendez-vous.

Ce rassemblement avait pour objectif l’expérimentation de formes de vie collective et des modes de prise de décision alternatifs, la discussion d’enjeux de justice climatique ainsi que la formation et la participation à des actions de désobéissance non violente. Face à l’inaction des politiques et l’absence du sujet de la sortie du charbon dans la campagne présidentielle Allemande, ces actions visent à relancer le débat autour de la transition vers une société post-carbone.

Parmi les actions les plus importantes, l’organisation d’une ligne rouge humaine près de la mine de Hambach (3000 participants) et le blocage de trains d’acheminement du charbon (1200 participants).

Vendredi, la centrale de Neurath, qui est la deuxième plus polluante d’Europe, a été contrainte de réduire sa production de 37%. En tout, elle a été ralentie pendant 20h.

800 militant.e.s ont été arrêté.e.s pour avoir dénoncé l’état d’urgence climatique. Malgré tout, le réseau Ende Gelände ne faillit pas, et lance un appel pour se réunir le 4 et 5 novembre, lors de la COP 23 à Bonn, pour de nouvelles formations et actions.