Ende
Gelände
2020


stop au charbon. protéger le climat!

FAQ 2020 FR

Contenu:

.

Qui peut participer ?

Tout le monde peut participer à Ende Gelände. Nous nous sommes mis d’accord sur un consensus d’action qui est une déclaration d’intention commune : le but d’Ende Gelände est d’entrer dans la mine de charbon pour la bloquer, ainsi que d’autres infrastructures liées aux énergies fossiles, avec autant de monde que possible. Nous pensons qu’il est important que tout le monde ait une bonne vision d’ensemble de la situation et que des personnes qui aient peu, voire pas du tout d’expérience de telles actions puissent être en capacité d’y participer. C’est pour cela que nous proposons des formations à l’action, des ateliers médicaux et des événements pour s’informer en de nombreux endroits les jours précédant l’action.  Par conséquent, nous recommandons – avant votre arrivée – de participer aux formations et aux événements informatifs qui sont proposés en de nombreux endroits.
Si vous n’avez pas la possibilité de participer à une formation à l’action à l’avance, il y aura une version allégée également aux stations de base.

.

Qu’est-ce qui différencie Ende Gelände d’autres formes d’action de désobéissance civile ?

Depuis de nombreuses années, il y a une résistance très engagée en Allemagne contre les mines à ciel ouvert et la production d’électricité à partir d’énergies fossiles. Ende Gelände se considère comme une forme de résistance parmi beaucoup d’autres face aux plus gros émetteurs de CO2 d’Europe. À la différence des blocages d’excavatrices réalisés en petits groupes, Ende Gelände recherche l’effet de masse par la mobilisation à grande échelle. Notre but est de permettre au plus de personnes possibles d’aller plus loin que la participation à des manifestations ou à des chaînes humaines, afin d’empêcher activement les émissions de CO2. Nous rendons public à l’avance notre objectif, qui est de bloquer des infrastructures liées aux énergies fossiles et d’empêcher l’extraction et la combustion d’énergies fossiles pour produire de l’électricité, car nous considérons que notre préoccupation est absolument légitime au regard de l’urgence climatique.

.

C’est illégal, non ?

Le changement climatique résulte des activités humaines et des mesures sont nécessaires en urgence pour réduire significativement les émissions de CO2. Ceci est incontestable pour la communauté scientifique comme pour la population. Et personne ne peut nier que les conséquences du changement climatique vont affecter (et affectent déjà) des milliards de personnes, en particulier celles qui y ont le moins contribué. Mais les politiques se contentent de beaux discours avec des objectifs creux à l’échéance 2050, tout en créant les conditions pour que les émissions s’accroissent de plus belle, que ce soit en agrandissant les mines à ciel ouvert, en développant les centrales au gaz ou en négociant de nouveaux accords de libre échange. Même si la conférence sur le climat qui s’est tenue à Paris en décembre 2015 a débouché sur un accord portant un objectif ambitieux de limitation du réchauffement climatique à 1,5°C, il n’y a toujours pas de signe de sa mise en œuvre effective. La loi allemande de « sortie » du charbon prévoit son abandon en 2038 seulement !
Oui, l’action d’Ende Gelände n’est pas légale, mais au regard des objectifs climatiques, elle est absolument légitime et nécessaire. Nous nous inscrivons dans la tradition de la désobéissance civile : nous nous opposons à la loi au nom d’une autre forme de légitimité que celle du droit formel, une légitimité plus large et venant d’en bas. Plus d’informations légales sont disponibles dans la partie dédiée.

.

Comment est-ce que je peux participer ?

La règle est la suivante : qui vient tôt est mieux préparé.e. La préparation commune est importante pour nous. Pour cela, le mieux est d’arriver dès jeudi matin. Participe aux formations à l’action, viens aux stations de base via des points d’accueil (à lire dans la rubrique « S’y rendre »), discute avec ton groupe affinitaire et fais-toi une impression des lieux de l’action aux alentours.

.

C’est quoi les points d’accueil et les stations de base ? Qu’est-ce qu’il est arrivé au camp ?

Au regard de la pandémie de Covid-19, il ne serait pas raisonnable de camper au même endroit avec plusieurs milliers de personnes. C’est pourquoi cette année nous n’aurons pas de camp, mais une dizaine de stations de base. Les stations de base seront différentes, à certaines les nuits seront passées sous des tentes, à d’autres dans des gymnases ou des appartements. Toutes les stations de base ne pourront pas offrir tout ce à quoi vous êtes habitués dans nos camps précédents.
Les emplacements des stations de base ne seront pas communiqués publiquement. Afin d’affecter toutes les personnes aux stations de base, il y aura trois points d’accueil : deux à la gare centrale de Cologne (= Köln; à la sortie Nord et la sortie Sud) et un à la gare de Mönchengladbach. De là, vous serez envoyés vers votre station de base. Si vous arrivez par un trajet en bus organisé, vous irez directement à une station de base. Sur la page “S’y rendre” vous trouvez des informations détaillées.

.

Une action de masse pendant la pandémie de Covid-19 ?

Malheureusement, la crise climatique ne fait pas de pause pendant la pandémie. Ses premiers effets se font déjà sentir, surtout dans les pays du Sud. Par conséquent, nous devons continuer à nous mobiliser et ne pas interrompre notre action. La question est donc la suivante : à quoi peut ressembler une action de masse Covid-compatible ?
Avant que l’action ne commence, nous avons mis au point un concept détaillé concernant l’hygiène, qui inclue les stations de base, l’action, la cuisine et le voyage. S’il vous plaît, informez-vous avant votre départ. Les changements les plus importants consistent à réduire le nombre de personnes à un endroit donné, si bien qu’il y aura plusieurs stations de base et beaucoup de petits “doigts” où se répartiront les militant.es.

.

Rejoindre le blocage en fauteuil roulant ?

Il y aura des doigts différents : de nouveau aussi un “doigt” coloré où les personnes en fauteuil roulant, en déambulateur ou porteuses de handicaps physiques auront la possibilité de participer à l’action de désobéissance civile. Retrouve plus d’informations concernant le doigt coloré sur cette page.

.

Je n’ai pas encore 18 ans ?

Les “Anti-Kohle-Kidz” (AKK = kidz anti-charbon) offrent une proposition spécialement pour les jeunes, y compris pour celles et ceux qui n’ont pas encore 18 ans. Illes ont leur propre consensus d’action, spécialement taillé pour eux et elles, ainsi que des informations spéciales pour des parents et des groupes affinitaires. Ici, tu trouves toutes les informations à ce sujet. Mais bien sûr, tu peux aussi rejoindre les autres « doigts ».

.

Est-ce que je peux aussi vous rejoindre si je ne veux pas désobéir à la loi ?

Chacun.e est le/la bienvenu.e pour participer de la manière avec laquelle il/elle se sent le plus à l’aise. Celles et ceux qui ne souhaitent pas pénétrer sur les propriétés des entreprises peuvent manifester au bord de la mine, sur les routes d’accès et à l’extérieur des portes et soutenir l’action de cette manière.
De plus, nous avons besoins de nombreuses personnes pour aider tout autour – par exemple pour la logistique ou aux  stations de base. Ici il y a un point d’assistance où vous pourrez vous inscrire.

.

Comment nous comporterons-nous pendant l’action ?

Sur le chemin vers la cible de notre action, il se peut qu’il y ait des barrages de police pour essayer de nous arrêter. Nous les contournerons ou traverseront les chaînes formées par les policiers en passant dans les trous qu’ils laissent entre eux. Nous ne voulons pas être arrêté.es, ni entrer dans de possibles stratégies d’escalade de la police. Nous ne voulons blesser personne, nous n’agissons pas contre les agents de police ou leurs véhicules. Notre but est d’arriver à la mine à ciel ouvert, aux rails ou autres infrastructures liées aux énergies fossiles et de nous y installer. Ce qui nous protège le mieux, c’est la participation de masse – y compris celle de la presse et de personnalités. Nous emporterons des sacs de paille et des matelas en mousse/gonflables, afin que le blocage soit confortable. Nous nous comporterons calmement et garderons la tête sur les épaules; nous ne mettrons personne en danger. Plus d’informations à ce sujet dans le consensus d’action. Vous trouverez également ici des informations sur les risques et les dangers pour la santé aux actions d’Ende Gelände.

.

Que peut-il avoir comme conséquences juridiques si je participe à Ende Gelände ?

Sous l’onglet “Infos légales” nous avons compilé un aperçu des possibles conséquences juridiques. Plus il y aura de participant.es, moins le risque de suites judiciaires sera élevé.
Cependant, tout le monde doit être conscient que les personnes qui participent aux actions d’Ende Gelände peuvent être emmenées en garde à vue et même potentiellement sanctionnées. Mais souviens-toi : si cela te concerne, tu ne seras pas seul.e. Sentir la solidarité des autres personnes arrêtées, savoir que des personnes solidaires à l’extérieur cherchent à te faire sortir, tout cela aide beaucoup. Informe-toi sur tes droits, par exemple auprès de l’”Aide Rouge” (Rote Hilfe, en allemand), par les podcasts de la Legal Team (statut Rhénanie 2019, en allemand), dans la brochure sur l’aide juridique (statut Rhénanie 2019, en français) ou à l’occasion des événements d’information qui seront organisés dans des villes un peu partout avant l’action.

.

C’est quoi, un groupe affinitaire ?

Un groupe affinitaire est un collectif de 4 à 10 personnes qui se font confiance et qui agissent ensemble lors d’une action. Avec un groupe de cette taille, il y a assez de temps pour que tout.es les participant.es puissent prendre la parole sans que le temps pour la prise de décision ne soit trop long. Les groupes affinitaires ont principalement deux fonctions :
1. Ils offrent la meilleure protection possible pour les individu.es lors d’une manifestation ou d’une action. Les membres d’un groupe affinitaire doivent prendre soin les un.es des autres et donner aux individu.es qui le composent la possibilité de parler de leurs craintes.
2. Les groupes affinitaires contribuent de manière importante à l’auto-organisation. D’une part, ils permettent à de grands groupes d’agir de manière plus efficace, par exemple en mettant en place des structures de prise de décision passant par un système de délégué.es. D’autre part, le groupe affinitaire offre l’opportunité de faire autre chose que “consommer” du militantisme, en s’impliquant dans l’action commune en y apportant son propre contenu et mode d’action.
Pour en savoir plus, tu peux lire ces pages :

.

Il n’y a pas eu de formation à l’action dans ma ville avant l’action – est-ce que je peux quand même participer à Ende Gelände ?

Bien sûr ! Il est prévu qu’une formation à l’action soit proposée dans la plupart des stations de base. En raison du concept d’hygiène et du manque de temps, les formations à l’action proposées aux stations de base seront raccourcies. Veillez à regarder la vidéo avec la partie théorique avant la formation à l’action raccourcie. Veuillez également prévoir suffisamment de temps avant la période de blocus (Ve.-Di.) pour pouvoir participer à une formation à l’action.

.

Qu’est-ce que je dois prendre avec moi ?

Comme le terrain est plutôt difficile, surtout dans la mine à ciel ouvert, il faut absolument prendre des chaussures bien solides, de préférence des chaussures de randonnée. Il est aussi important de prendre des vieux vêtements qui tiennent bien le coup et qu’on peut se permettre de salir (de préférence des pantalons et des manches longues). Emporte aussi de quoi te protéger à la fois contre le soleil et la pluie car on ne sait pas quel temps il fera. A certaines stations de base, on proposera de la nourriture ; c’est important que tu te prépares un casse-croûte et que tu gardes des bouteilles d’eau avec toi. Au cas – plutôt improbable – où la police utiliserait du gaz poivré ou du gaz lacrymogène, il vaut mieux porter des lunettes plutôt que des lentilles de contact et éviter les crèmes hydratantes et le maquillage (à cause des matières grasses qu’elles contiennent et qu’il faut éviter), et emmener plutôt de la crème solaire pour être en capacité de tenir si le blocage dure. Et au cas où cela durerait plus longtemps, prends une lampe de poche ou une lampe frontale.

Veuille également apporter 3 masques FFP2 sans valve d’expiration, 2 à 3 masques de tous les jours, 2 stylos et du désinfectant (gel hydroalcoolique), afin que nous puissions veiller à l’hygiène pendant l’action et sur le blocage. N’oubliez pas de générer votre Corona ID et votre numéro EA (EA = ErmittlungsAusschuss = legal team) et de les apporter avec vous.
Il ce trouver ici une liste complète de matériaux à apporter.

.

Est-ce que la police ne va pas nous empêcher d’atteindre le lieu de l’action ?

Notre champ d’action est immense. La police ne peut pas tout bloquer sur des kilomètres. Par ailleurs, notre chemin passe par des champs et des forêts. À la différence des actions qui ont lieu en ville, nous ne sommes pas obligé.es de rester sur un chemin et pouvons contourner les barrages de police. Si nous sommes plus de militant.es que de policièr.es, nous pouvons étendre nos lignes pour forcer les policièr.es à étendre leurs propres lignes, jusqu’à ce que des trous apparaissent entre eux, et que nous puissions passer à travers.

.

Combien de temps est-ce que vous voulez bloquer ?

Notre but est d’occuper les infrastructures aussi longtemps que possible. Donc tiens-toi prêt.e à cela et emporte suffisamment d’eau et de nourriture, et de quoi te protéger du temps qu’il fera. Nous essaierons de décider sur place et tout.es ensemble du moment où l’action devra prendre fin.

.

Est-ce que je dois nécessairement montrer mon visage ?

Non, personne n’est obligé.e de s’identifier. Les déguisements créatifs font autant partie de l’action que les visages découverts.

.

C’est quoi, un “doigt” ?

On appelle “doigt” (= Finger) un groupe de militant.es qui se mettent en chemin ensemble pour atteindre une cible d’action. Avant l’action, il y aura des assemblées plénières par doigt et des formations aux stations de base, lors desquelles on expliquera comment se déplacer et s’organiser au sein des doigts. Cette année, ceux-ci seront plus petits que les années précédentes, mais il y aura plus de doigts différents, qui grâce à leur variété permettront de prendre en compte les différents besoins avec une attention spécifique. Plus d’informations sur les différents doigts sur cette page.

.

J’aimerais aller à une manifestation de Fridays For Future le vendredi. Est-ce que je peux aussi rejoindre Ende Gelände après ?

Oui, en principe c’est possible. Toutefois, c’est important que chaque militant.e se prépare bien au préalable, avec une formation à l’action et potentiellement aussi un atelier sur l’aide juridique et un sur le secourisme. Si tu viens à la plénière d’action vendredi pour rejoindre l’action samedi, il faut que tu te sois formé.e à l’avance. Tu peux le faire les jours et semaines avant l’action dans certaines villes. Il faut aussi qu’au moment de la plénière d’action, tu aies déjà trouvé un groupe affinitaire. Tu peux en apprendre plus sur cette page. Si tu rates la plénière d’action, nous te conseillons de ne pas participer à l’action d’Ende Gelände. Mais il y a de très nombreuses possibilités de manifester en Rhénanie le samedi. Par exemple lors de la manifestation de Fridays for Future à Hochneukirch.

.

Malheureusement, je ne peux arriver que tard le vendredi. Est-ce que je peux participer quand même ?

Les blocages ont lieu du vendredi au dimanche. On ne sait pas encore exactement à quel moment le dernier “doigt” partira. Mais dans tous les cas, au plus tard, il faut absolument que tu ailles à la plénière d’action le vendredi soir. Si tu ne le peux pas, nous te déconseillons de  participer au blocage avec un “doigt”.