Ende
Gelände
2019


stop au charbon. protéger le climat!

Newsletter #39 – Allons-y !

Un consensus ? Tu parles ! 

Bonjour!
Vous l’avez sans doute remarqué : nous ne sommes pas apaisé.es! Loin de là!

Au cours des dernières semaines nous avons protesté contre le « consensus » insensé de la commission charbon, en occupant des excavatrices en Lusace, dans la région de Leipzig et en Rhénanie, en bloquant une centrale à charbon à Karlsruhe ou en réalisant une manif performance artistique.

Nous allons continuer à lutter de toutes nos forces pour que cette planète ne soit pas acculée à la catastrophe à cause de dirigeant.es qui ont perdu tout sens des réalités et se cantonnent à une vision étriquée et parcellaire des questions.
C’est pourquoi Ende Gelände appelle à une nouvelle action de masse en juin dans le bassin de lignite de Rhénanie. Et nous reviendrons jusqu’à ce que la dernière excavatrice se soit immobilisée pour toujours!

Et d’ici là nous avons de quoi faire: Notre solidarité va aux personnes qui habitent dans les villages menacés qui se battent contre les extractions, elle va aux lycéen.nes qui se mettent en grève chaque semaine et qui organisent une journée de protestation mondiale le 15 mars. Dans de nombreuses villes, Ende Gelände et ses groupes travaillent déjà avec Fridays for Future, et c’est formidable.
Par ailleurs, des militant.es menacé.es par une répression sans commune mesure ont besoin de notre soutien.
Oui, ça urge! Alors lâchez tout et rejoignez-nous.
Lisez cette lettre d’information et vous saurez ce que vous pouvez faire:

1. Notez la date: 19 – 23 juin Action de masse Ende Gelände en Rhénanie
2. Du 15 au 17 mars: Rencontre du Bündnis Ende Gelände: à Leipzig
3. Le 23 mars: Marche «Tous les villages vivront»
4. 2 millions et autres scandales: répression contre des militant.es
5. Les rendez-vous de l’été 2019: Camps climat et actions.

1. Notez la date : 19 – 23 juin Action de masse Ende Gelände en Rhénanie

Le weekend du 19 au 24 juin est à marquer d’une croix dans votre calendrier: venez participer à l’action de masse Ende Gelände en Rhénanie. Nous bloquerons l’infrastructure polluante du bassin de lignite pour dire clairement: le résultat de la commission n’est pas un consensus! L’arrêt de l’exploitation du charbon doit être immédiat! Alors, allons au charbon pour sortir du charbon!

Et cette année nous mettons l’accent sur les villages concernés. Car RWE ne se contente pas de détruire la forêt de Hambach ou des terres fertiles, RWE s’attaque également aux lieux de vie de nombreuses personnes, aussi bien ici en Allemagne que dans les iles du Pacifique et au Bengladesh où les terres sont menacées par la montée des eaux.

Nous nous déclarons solidaires avec les mouvements de résistance locaux, avec toutes celles et tous ceux qui sont victimes de l’exploitation du lignite. Là encore, nous disons « Ende Gelände! ça suffit!» et nous appelons à participer aux actions communes: pour l’arrêt des déplacements forcés des populations, pour l’arrêt des démolitions, pour l’arrêt des destructions de forêts et de l’environnement naturel. Notre action est l’expression de notre détermination: tous les villages vivront! Où que cela soit!

2. Du 15 au 17 mars: Rencontre du Bündnis Ende Gelände: à Leipzig

Venez à Leipzig à la prochaine rencontre Ende Gelände pour préparer l’action en Rhénanie. Il y beaucoup à faire et la participation de chacun.e est vitale. Comme d’habitude hébergement et repas solidaires sont prévus. Si vous avez l’intention de venir n’oubliez pas de vous inscrire. (formulaire en allemand et en anglais).

Et vous trouverez sous peu des informations plus détaillées sur ce site.

3. Le 23 mars: Marche « Tous les villages vivront »

Les personnes des villages menacés vont converger en une grande marche contre l’extraction du charbon. Maisons, souvenirs, communautés: tout cela est condamné à disparaitre sous les pelles des excavatrices. Le 23 mars à 15 heures, les défilés de manifestant.es partiront de plusieurs villages de la région de Garzweiler pour converger et se rejoindre à Keyenberg, le village qui, selon les plans de l’entreprise RWE, est la prochaine victime de l’exploitation à ciel ouvert. Une manif à vélo démarre à 13h de Mönchengladbach.
La population locale, soutenue par le mouvement pour le climat dira clairement: Stop! ça s’arrête ici et ça n’ira pas plus loin!
Sur le site de « Tous les villages vivront » vous trouvez les rendez-vous ainsi que toutes les informations utiles à connaitre pour soutenir les populations dans leur lutte (en allemand).


4. 2 millions et autres scandales: RWE réclame 2 millions aux activistes Climat – et autres scandales sortis de la case répression

Le mouvement pour le climat a grandi de façon remarquable et conquis une belle audience. Et cela n’est vraiment pas du goût ni de RWE et ni du gouvernement. En effet nous avons pu constater que la répression envers les militant.es Climat prenait une ampleur nouvelle. Par exemple des militant.es de Rhénanie ont été les cobayes de la nouvelle loi de police (en allemand) et ont été retenus plusieurs jours en garde à vue.

De même, des personnes qui avaient participé au blocage des excavatrices en Lusace sont restées plusieurs jours en détention provisoire et trois d’entre elles viennent d’être condamnées à deux mois de prison. Or, pour ce même site, en 2016 le ministère public n’avait pas considéré que le fait d’entrer sur le terrain constituait une violation de domicile, dans la mesure où ce dernier n’était pas clôturé. Nous considérons que le jugement actuel de Cottbus est motivé politiquement et nous avons d’ores et déjà déclaré dans un communiqué de presse (en allemand) que nous allions persévérer dans notre lutte pour la justice climatique en continuant à utiliser les stratégies de désobéissance civile.

Nouveau scandale: RWE réclame 2 millions d’euros à cinq militant.es pour la justice climatique et à un journaliste. Lors du sommet pour le climat de 2017 le petit groupe «  We Shut Down » avait bloqué des tapis roulants et des excavatrices dans la centrale de Weisweiler près d’Aix la Chapelle et provoqué son arrêt presque complet.

Informations sur la campagne de solidarité: „#WeDontShutUp – solidarité avec WeShutDown“

C’est super que tant d’entre vous participent activement aux actions de solidarité, en envoyant des lettres aux détenus, en étant de tout cœur, de toutes vos pensées avec eux  continuez, c’est un soutien formidable! Et n’oublions pas Eule qui a été condamné.e à 9 mois de détention sans sursis et qui est détenu.e depuis la grande action de Hambach. #FreeEule #FreeThemAll

Ces réactions prouvent une chose: on nous prend au sérieux – malheureusement pas en tant qu’êtres humains mais tout au moins en tant que menace pour le système économique en place qui ne jure que par le profit. Et c’est une bonne raison de continuer à agir ensemble!


5. Les rendez-vous de l’été 2019: Camps Climat et actions.

Les groupes d’actions sont de plus en plus nombreux et les projets abondent 🙂

Voici un premier aperçu – non exhaustif! – des rendez-vous de cet été:
Avril

  • 6-7 avril. Prendre racine à Marbourg. Partage de compétences et conférence des groupes locaux du mouvement pour la justice climatique.

Mai

Juin

Juillet

  • 1-7 juillet, Klimakemp von Limity jsme me (Tchéquie)
  • 17-27 juillet, Camp Climat près de Poznan (Pologne), deuxième Camp Climat de Pologne contre le lignite
  • 26 juillet- 4 août, “Camp for [future]” en Rhénanie (Allemagne).

Août

Septembre

  • 16-22 septembre, „Free the Soil“ Camp pour l’agriculture et la justice climatique et action contre le groupe YARA, gros producteur d’engrais, à Brunsbüttel (près de Hambourg)

Pensées Solidaires,
L’équipe de la Newsletter


News

Ende Gelände annonce une action de masse de désobéissance civile pour fin novembre ++ Des actions de blocage dans le bassin de Lusace sont prévues.

29. September 2019 Le gouvernement vient de présenter son paquet énergie et climat qui témoigne de son incapacité totale à mener une vraie politique climatique. En réaction, Ende Gelände annonce, pour fin novembre, une action de désobéissance civile de masse dans le bassin de Lusace. Du 29 novembre au 1er décembre des milliers de personnes bloqueront les infrastructures charbonnières de leurs corps. Ende Gelände exige la sortie immédiate du charbon et un changement radical de système. Plus ...

Who shut shit down? We shut shit down!

14. July 2019 Le week-end d’action d’Ende Gelände, du 19 au 24 juin 2019, a été un week-end des superlatifs. Pendant 45h , l’alimentation en charbon de la centrale de Neurath a été bloquée. 2 000 activistes ont occupé la mine de Garzweiler. Entre 5 000 et 6 000 personnes ont porté, grâce à une action de désobéissance civile de masse, la lutte pour la justice climatique dans les lieux de la destruction – le bassin minier rhénan. Plus ...

On y va!

19. June 2019 Bonjour! Pas le temps de rédiger une intro : nous sommes en plein travail pour installer le camp et tout le monde est au boulot! Et vous savez qu’il n’y a pas une seconde à perdre pour stopper l’exploitation du charbon et ses effets mortifères : en Inde les températures atteignent les 50 degrés et … Suite Plus ...